user_mobilelogo

Les acteurs, au théâtre, prêtent une attention extrême à leur entrée sur scène. Ils appellent cela «passer la rampe».

Fiez vous à leur expérience et appliquez vous, vous aussi, à réussir votre entrée.
Certains affirment que, dans un entretien, tout se joue dans les 5 premières secondes, c'est à dire entre le moment où vous ouvrez la porte et celui où vous vous asseyez! C'est sans doute excessif mais peut-être pas si faux que ça.
Pourquoi? Je n'en sais rien. Sans doute pour la même raison qui fait qu'en quelques secondes il vous arrive d'apprécier ou de détester une personne que vous venez à peine de rencontrer.

Cinq conseils pour vous préparer :

-     Apprenez votre texte.

Bien qu'on dise que les mots ne sont pas très importants, surtout dans cette première partie de l'entretien où tout ce que vous allez dire c'est «Bonjour», vous devez connaître parfaitement votre sujet, c'est à dire votre CV, l'entreprise, le poste et si possible votre interlocuteur. Sinon, vous serez préoccupé par ce que vous allez devoir dire et vous ne pourrez pas vous concentrer sur l'essentiel : votre comportement et votre interlocuteur.  

-     Surveillez votre look et en particulier vos habits.

Si on dit que l'habit ne fait pas le moine, il n'empêche que la première impression que vous donnez repose largement sur votre aspect physique et en particulier sur vos habits. Il ne s'agit de "s'habiller comme un milord" mais tout simplement comme un professionnel.

Vous allez me dire que, selon l'entreprise ou le métier, les gens ne s'habillent pas pareil. Vous avez raison, mais pour l'instant vous n'êtes qu'un visiteur extérieur donc restez neutre et contentez vous de tenues professionnelles standards. Si vous n'avez pas d'idée, allez faire un tour sur le parvis de la Défense en début de matinée ou vers 13 heures et regardez comment les gens sont habillés.

Un détail: Achetez vous au moins deux tenues, si possible interchangeables, pour éviter les incidents de dernière minute (bouton arraché, tâche...) trop fréquents quand on est stressé.

-     Travaillez votre comportement:

Tout a son importance, ouvrir la porte, serrer la main, saluer en articulant, s'avancer jusqu'à la chaise, attendre qu'on vous le demande pour vous asseoir, s'asseoir confortablement mais correctement, etc. ...

Sur ce point, il n'y a pas de formule magique comme d'aller vous acheter une robe ou un costume. Soyez courtois et naturel... et entraînez-vous, par exemple en rencontrant des professionnels dans le cadre d'entretiens réseaux.

-     Préparez vous la veille :

La malchance n'arrive qu'à ceux qui n'y croient pas. Si vos vêtements sont prêts la veille, il reste peu de place pour la tache ou le bouton arraché à la dernière minute.Si vous passez un peu de temps devant votre miroir la veille, vous aurez encore le temps de passer chez le coiffeur si cela se révélait utile. Si vous avez vérifié l'adresse, la date et l'heure, calculé le temps de transport et éventuellement prévu une solution de secours, ni une grève, ni une panne ne pourront vous mettre en retard.

-    Gérez votre arrivée :

Puisque vous aurez prévu large pour le transport, vous serez parfois très en avance, plus de 20 minutes par exemple. Dans ce cas, attendez avant de vous présenter à l'accueil (vous pouvez attendre dehors ou dans le hall d'entrée).

Enfin votre téléphone portable. Ne le coupez pas avant d'arriver car un contre temps est toujours possible. Par contre, coupez le dès que vous entrez dans le bâtiment... sinon il sera encore allumé quand vous entrerez en rendez-vous!

En vous préparant de cette façon, lors de votre entrée dans le bureau du recruteur, vous pourrez vous concentrer sur votre comportement, mais encore plus important sur votre interlocuteur. Un entretien, même pour une embauche, c'est avant tout une rencontre!